Les chamanes contrôlent ces esprits en inhalant une poudre psychotrope appelée yakoana. Nous enquêtons, révélons et affrontons les atrocités commises par des gouvernements et de grandes entreprises. Un projet de loi, actuellement en cours de discussion au Congrès brésilien, prévoit d’autoriser l’exploitation minière à grande échelle sur les territoires autochtones. (Brésil), Vous avez des visions, vous rêvez, vous rencontrez les, Un chamane yanomami. Il est très important pour les Indiens, y compris ceux qui vivent non contactés, de pouvoir rester sur la terre où ils sont nés. Les femmes s’occupent des jardins où elles font pousser environ 60 espèces végétales, qui constituent près de 80 % de l’alimentation. « Les Yanomami ne veulent pas que le Congrès national adopte la loi ou que le président la signe. Née à Neuchâtel, installée à São Paulo au bout d’une jeunesse marquée par les tiraillements et la tragédie, la photographe vivra vingt ans avec ce peuple amazonien, dont elle traduira les transes dans des images saisissantes, qui deviendront célèbres. Ils se nourrissent en grande partie du produit de la chasse, de la pêche et de la cueillette, mais cultivent également de vastes potagers sur des parties de forêt défrichées. J’étais très seule dans sa maison. Les autorités n’ont presque rien fait pour résoudre ces problèmes. (Demini, Brésil), Mère et enfant yanomami le long du fleuve, Des orpailleurs travaillent illégalement sur le territoire yanomami. Le soir, les hamacs sont accrochés autour du feu, qui est entretenu toute la nuit pour tenir chaud aux personnes réunies autour. En échange, un autre chasseur lui offrira de la viande. Née à Neuchâtel et transplantée au Brésil, Claudia Andujar a vécu vingt ans avec ce peuple amazonien, dont elle a photographié les transes. Ils vivent dans la forêt tropicale et les montagnes situées au nord du Brésil et au sud du Venezuela. Les décisions sont adoptées par consensus, à la suite de longs débats au cours desquels chacun peut s’exprimer. «J’ai une histoire assez compliquée», prévient la photographe. Nous sommes ici pour amplifier les voix autochtones et nous assurer qu'elles soient entendues. Au Brésil, le territoire des Yanomami s’étend sur 9,6 millions d’hectares, soit le double de la superficie de la Suisse. Le documentaire expose les graves violations des droits humains soutenues et financées par le WWF et dénoncées par Survival. Avec le célèbre chaman Davi Kopenawa Yanomami, elle s’est battue pour que le territoire de ce peuple soit légalement délimité par le gouvernement, ce qu’ils ont obtenu en 1992. Le chamane Davi Kopenawa explique : « Seuls ceux qui connaissent les xapiripë peuvent les voir parce qu’ils sont très petits et brillent comme des lumières. Comment vit-elle le fait qu’en Amazonie le chamanisme est quasi-exclusivement une affaire d’hommes? Ensemble, ils constituent le plus vaste territoire autochtone forestier du monde. Des maladies ont pénétré le territoire. Je veux aider mes proches non contactés qui ont le même sang que nous. Inscrivez-vous et recevez les newsletters de votre choix. Nous dépendons de vous. Début juillet, des milliers de chercheurs d’or (garimpeiros) ont envahi illégalement le parc des Yanomami, l’un des plus grands territoires indigènes du Brésil, 96.650 kilomètres carrés de forêt tropicale dans les États de Roraima et d’Amazonas, à la frontière avec le Venezuela. Cet afflux de personnes mena aux premières épidémies de rougeole et de grippe, ce qui provoqua la mort de nombreux Yanomami. «La rédaction de la revue Realidadea telle… Leur population est de +/- 35 000 habitants (en 2010). (Brésil, 2003). Ces chercheurs d’or commirent des meurtres, détruisirent de nombreux villages et répandirent des maladies contre lesquelles les Yanomami ne possédaient aucune résistance immunitaire. Les Yanomami continuent de subir les impacts destructeurs de cette route qui a encouragé la venue de colons et l’introduction de maladies et d’alcool dans leur territoire. Ces recherches ont débouché sur un projet ACI dénommé "Cartographie Yanomami", puis sur un ouvrage de recherche publié aux éditions Belin en 2010 (Les Yanomami du Brésil, Géographie d’un territoire amérindien). Mais la situation évolue positivement grâce, en partie, à l'appui de la commune de … «Entre-temps, une autre catastrophe a commencé: l’invasion des chercheurs d’or, qui est d’ailleurs toujours en cours, bien qu’illégale.», «À la maison»: où est-ce donc? Les soldats ont forcé les femmes yanomami à se prostituer et certaines d’entre elles ont été contaminées par des maladies sexuellement transmissibles. Les Yanomami sont un des peuples indigènes parmi les plus nombreux d'Amérique du Sud, à la fois au Brésil et au Venezuela. Quelques pièces marquantes de ce travail sont accrochées par le Musée d’ethnographie de Genève dans l’exposition «Amazonie – Le chamane et la pensée de la forêt». Quand je suis arrivée chez eux dans mon blue-jean, ils n’arrivaient pas à savoir si j’étais une femme ou un homme. Deux d’entre eux sont toujours en prison, mais les trois autres se sont échappés. Nous avons également soutenu leurs programmes de santé et d’éducation. Il y a énormément de xapiripë, des milliers, comme des étoiles. En 1993, un groupe de chercheurs d’or fit irruption dans le village de Haximú et assassina 16 Indiens, dont un bébé. Pour la première fois, je voyais la souffrance qu’endurent les Indiens qui ont subi l’occupation de leur territoire et qui ont perdu les possibilités de vivre leur vie. Nous rejetons les financements gouvernementaux afin de pouvoir garantir notre parfaite indépendance et notre intégrité. », « Notre terre doit être respectée. Le chamane Davi Kopenawa Yanomami parle des conséquences que le projet de loi minier aurait pour son peuple. Chaque famille possède son propre foyer où elle prépare la nourriture pendant la journée. ». En raison de coupes budgétaires, la FUNAI, le département brésilien des affaires autochtones, a fermé sa base située près des Moxihatetea. (Demini, Brésil). «À la maison»: dans le récit de l’enfance, cette notion se révèle singulièrement élusive. Dispersés dans des communautés, souvent installées à proximité ou sur les berges des rivières, loin des chefs-lieux de municipalités de Santa Isabel do Rio Negro et Barcelos, les Yanomami subissent malgré eux, les conséquences d'un système qui leur est étranger à bien des égards. Les Yanomami ont de vastes connaissances en botanique et utilisent plus de 500 variétés de plantes pour l’alimentation, la médecine, la construction ou la fabrication d’objets. Servez-vous de ce kit pour diffuser l’information et faire changer les choses. Une famille yanomami réunie autour d’un hamac fait de fibres de bananier. Les femmes sont venues vers moi, elles ont commencé à me toucher pour voir ce que j’étais, jusqu’à ce qu’elles palpent mes seins et qu’elles en concluent que j’étais une femme. Les Yanomami sont un des peuples indigènes parmi les plus nombreux des forêts d’Amérique du Sud, à la fois au Brésil et au Venezuela. Rassemblées en un ouvrage rétrospectif sous le titre Yanomami: a casa, a floresta, o invisivel («Yanomami: la maison, la forêt, l’invisible»*), les photos de Claudia Andujar donnent aujourd’hui l’impression d’assister à une cérémonie chamanique de l’intérieur: l’intérieur du groupe, mais aussi l’intérieur de l’esprit des participants. Comme la majorité des peuples autochtones sur le continent américain, on estime qu’ils ont traversé le détroit de Bering reliant l’Asie à l’Amérique il y a environ 15.000 ans, puis qu’ils ont lentement migré vers le sud du continent. A Paris, une exposition nous fait faire connaissance avec les Indiens Yanomami. Ils véhiculent des maladies telles que le paludisme et la rougeole, qui peuvent être mortelles pour les Indiens, et polluent les rivières, le poisson et la forêt avec le mercure utilisé pour amalgamer l’or. Les Yanomami sont profondément attachés à l’égalité entre les individus. Bureaux à Berlin, Londres, Madrid, Milan, Paris et San Francisco, Brésil : Une pétition de 439.000 signatures sera remise au Congrès pour la campagne yanomami contre le Covid, Tragédie pour les Yanomami et les Ye’kwana : la complicité et la négligence du gouvernement alimentent la propagation du coronavirus, Brésil : Des orpailleurs tuent deux hommes yanomami, de nouvelles effusions de sang sont à craindre, Les Yanomami lancent une campagne mondiale alors que les chercheurs d’or et la Covid-19 mettent en danger un peuple entier, Fiches d'information et documents de référence, Envoyez un mail au gouvernement brésilien, Des Yanomami de Demini préparent du timbó, un poison utilisé pour paralyser les poissons. Le contact avec les orpailleurs pourrait s’avérer très dangereux pour les Moxihatetea en raison des violents conflits qui pourraient en résulter. Les Yanomami vivent dans de très grandes maisons collectives de forme circulaire, appelées yano ou shabono, qui peuvent abriter jusqu’à 400 personnes. Il est considéré comme l'un des derniers peuples «primitifs» authentiques. Une tribu de Yanomami présente une grande résistance aux antibiotiques, même si elle n'a quasiment jamais été en contact avec le monde extérieur. Plus que les actes quotidiens de la vie ordinaire, ce qui l’intéresse sont les cérémonies où les villageois se connectent avec les fondements de leur compréhension du monde. Envoyée en reportage dans la forêt avec l’interdiction explicite de photographier des Indiens, la reporter revient avec des instantanés étonnants de ce peuple qui vit sans contacts avec la modernité nationale. Voir la liste. Le côté paternel de la famille, juif, est déporté et exterminé. Chaque créature, rocher, arbre ou montagne est habité par un esprit. ‘Réduire ce supposé massacre à de simples rumeurs revient à nier la gravité évidente de la situation. Les hommes, femmes et enfants broient des plantes qu’ils laissent lentement diluer dans l’eau. «J’étais restée un moment chez les Bororo, un peuple qui avait déjà été envahi par la population blanche et qui avait beaucoup souffert. De plus, l’armée brésilienne a installé des casernes au cœur du territoire yanomami, ce qui a provoqué un regain de tensions. Notre vision est celle d’un monde dans lequel les peuples autochtones sont considérés comme des sociétés contemporaines et où leurs droits fondamentaux sont respectés. », « L’exploitation minière n’aura pour seul effet que de détruire la nature. Davi Kopenawa, porte-parole réputé des Yanomami et président de l’association yanomami Hutukara, tire la sonnette d’alarme. Les Yanomami n’ont pas été pleinement consultés sur ce projet de loi et n’ont qu’un accès restreint à des informations indépendantes sur les impacts potentiels de l’exploitation minière. Carl-Vogt). Les orpailleurs sont également porteurs de paludisme et d’autres maladies qui pourraient être fatales aux Moxihatetea, qui n’ont pas développé d’immunité contre les maladies communes. Des éleveurs envahissent et rasent les forêts situées sur la frange orientale de leur territoire. Peu après, le Service gouvernemental de protection des Indiens ainsi que des groupes missionnaires religieux s’établirent sur place. Vivre en paix et vivre bien – et ce n’est pas basé sur l’exploitation et l’extraction des ressources de la Terre. Les Yanomami constituent le plus grand peuple vivant de façon relativement isolée en Amérique du Sud. «C’est comme ça que j’ai commencé ma vie. Des milliers d’années durant, les Yanomami s’épanouirent dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud. Les hommes chassent le pécari, le tapir, le singe et le chevreuil, et utilisent souvent le curare (un extrait de plante) pour empoisonner leurs proies. En 2011, les Yanomami du Venezuela ont créé leur propre organisation, appelée Horonami. Lorsque j’ai vu qu’une chose semblable se passait chez les Yanomami, je me suis dit que cette fois, j’essaierais de faire quelque chose pour eux, qui étaient devenus ma nouvelle famille.» On est en 1974: le chantier de la route Perimetral Norte brise l’isolement du peuple amazonien, détruit des villages, livre les Yanomami aux ravages des maladies; une épidémie de rougeole fait une hécatombe. Une découverte qui Des milliers d’orpailleurs travaillent maintenant illégalement en territoire yanomami. Son travail prend alors une direction photo-journalistique profondément sociale, axée sur les populations marginalisées. Au terme d’une longue campagne menée par Davi Kopenawa Yanomami, Survival, et l’ONG Commission pro-yanomami (CCPY), leur territoire fut finalement démarqué en 1992 en tant que « Parc yanomami » et les travailleurs miniers furent expulsés. Je suis un mélange de plusieurs ethnies.». Nous sommes un mouvement de personnes venant de plus de 100 pays différents. Sans prévenir les habitants, les bulldozers rasèrent la communauté d’Opiktheri. Bien que la plupart des Yanomami soient en contact … C’est l’un des rares cas au monde où un tribunal a condamné des personnes pour crime de génocide. Le monde des esprits représente un aspect essentiel de la vie des Yanomami. ». La santé des Yanomami est en danger et l’aide médicale d’urgence ne parvient pas jusqu’à eux, en particulier au Venezuela. Les Yanomami firent l’expérience d’un premier contact soutenu dans les années 1940 lorsque le gouvernement brésilien envoya des équipes pour délimiter la frontière avec le Venezuela. Les orpailleurs clandestins continuent d’envahir le territoire yanomami. Rejoignez-nous ! En enquêtant sur les atrocités, en les dénonçant et en amplifiant les voix autochtones sur la scène mondiale, nous tenons pour responsables ceux qui détiennent le pouvoir. Au début des années 1970, le gouvernement militaire décida de construire une route traversant l’Amazonie le long de la frontière nord. Elle atterrit en Transylvanie, se marie avec un homme aisé, s’établit dans une ville qui appartient, au gré de l’histoire, tantôt à la Roumanie (qui l’appelle Oradea), tantôt à la Hongrie (qui l’appelle Nagyvarad). La communauté a été localisée sur le territoire indigène Yanomami (au nord du Brésil), près de la frontière avec le Venezuela. A 89 ans, Claudia Andujar a encore du pain sur la planche. … Comme pour la plupart des peuples d’Amazonie, il existe une division sexuelle des tâches. On craint que la maladie n’anéantisse des milliers de Yanomami et ne frappe plusieurs communautés ye’kwana qui vivent également sur le territoire. On est en 1931. Mais les Indiens du Brésil ne jouissent toujours pas d’un vrai droit de propriété sur leur terre. Durant les années 1980, les Yanomami subirent l’invasion de leur territoire par plus de 40.000 orpailleurs brésiliens. Si cette loi venait à être adoptée, elle aurait des conséquences dramatiques sur les Yanomami et d’autres Indiens vivant dans les territoires reculés du Brésil. Je me sentais bien avec les domestiques.» L’année suivante, en 1940, la guerre entraîne le dépeçage de la Roumanie et Oradea redevient hongroise. Certains Yanomami vivant dans des communautés proches d’une zone minière présentent des taux dangereusement élevés de mercure dans leur corps. En outre, de nombreuses personnalités politiques brésiliennes désirent réduire la taille du territoire yanomami pour l’ouvrir à l’exploitation minière, à l’élevage et à la colonisation. Ambivalence: dans le Brésil de la dictature militaire (1964-1985), la joie vitale qui se dégage des premières photos prises par Claudia Andujar dans un village yanomami permet de contourner la censure frappant alors la représentation des natifs d’Amazonie. Les Yanomami se nourrissent également de noix, de crustacés, et de larves d’insectes. Elle dévastera les cours d’eaux et les rivières, elle tuera les poissons. «Toute ma vie, j’ai porté en moi le sentiment de ne rien avoir pu faire pour empêcher la dévastation de ma famille. Ça m’a rappelé ce que j’avais vécu en Hongrie lors de l’occupation par les nazis.», Flash-back. Nous travaillons en partenariat avec les peuples autochtones pour faire campagne, faire pression et protester pour leurs droits territoriaux. Le chasseur ne mange jamais la viande de l’animal qu’il a tué. «Quand je meurs, je voudrais leur cérémonie de funérailles, pour que mon âme retourne dans la forêt et appartienne au monde.», * Publié en français sous le titre «Yanomami, la danse des images» (Editions Marval, 2007), «Amazonie – Le chamane et la pensée de la forêt», du 20 mai 2016 au 8 janvier 2017 au Musée d’ethnographie de Genève (65, Bd. Ils dansent très bien et chantent différents chants. Les Yanomami vivent dans de grandes maisons collectives de forme circulaire, appelées yano ou shabono. Nous avons été les initiateurs d’une campagne internationale pour la démarcation du territoire yanomami menée aux côtés de Davi Kopenawa et de la Commission pro-yanomami (CCPY), une ONG brésilienne. Claudia Andujar devient activiste, s’attelle à la création d’une organisation appelée aujourd’hui Comissão Pró-Yanomami; en 1992, l’ONG obtient que les droits territoriaux exclusifs du peuple amazonien soient inscrits dans la Constitution. Claudia, conformément à la loi, demeure auprès de son père, qui s’emploie à interdire les visites maternelles. - Signez la pétition internationale pour mettre fin au génocide au Brésil (#StopBrazilsGenocide). Un procureur général a ordonné sa réouverture. Chaque communauté est indépendante et aucune ne reconnaît de chef. Aujourd’hui, il y a un mouvement chez les Yanomami pour donner plus d’importance aux femmes.» Au sein de ce peuple, les différences de genre semblent être à la fois très marquées et étonnamment poreuses. Les images montraient qu’il existait encore des Indiens qui vivaient leur vie en étant joyeux.» Après ce premier contact, Claudia Andujar retournera chez les Yanomami avec une bourse de la fondation états-unienne Guggenheim pour un travail au long cours. Devant la pression nationale et internationale, un tribunal brésilien condamna cinq orpailleurs pour génocide. Chaque créature, rocher, arbre ou montagne est habité par un esprit. Enceinte, elle retourne brièvement au pays, toute seule, le temps d’accoucher, «pour que je naisse en Suisse». On pourrait, d'emblée, citer les YANOMAMI évoluant dans les forets d'Amérique du sud. «Il existait quelques femmes chamanes, que je n’ai jamais vues, mais dont j’ai entendu parler. Nos enquêtes sont fréquemment présentées dans les journaux les plus fiables du monde. “Sur cette photo, Claudia a essayé de traduire en quelque sorte, ce qu’elle comprend de l’univers chamanique des Yanomami, car pour eux, le monde et la forêt sont occupés par des esprits, les Chapiri, qui dansent dans le ciel, sur des miroirs. Au cœur de la forêt du Brésil et du Venezuela, ce peuple pratique la chasse et les rites du chamanisme, selon des coutumes inchangées depuis des siècles. Hutukara a publié de nouvelles photos aériennes et une vidéo montrant l’une de leurs maisons communautaires, appelées yano. Avec leur mouvement, parfois leurs superpositions et le recours au montage, ces images convoquent les dimensions suprasensibles de la réalité yanomami et les états de conscience modifiés qui y donnent accès. D’autres ont des boucles d’oreille et sont peints en noir. Les femmes s’occupent des jardins où elles font pousser environ 60 espèces végétales, qui constituent près de 80 % de l’alimentation. Leur population est estimée à 32 000 personnes, dans laquelle les Yanomami occidentaux représentent près de 50 % de l’ethnie. 22 000 Yanomami vivent du côté brésilien de la frontière, et au moins trois groupes n’ont aucun contact avec le monde extérieur. Survival soutient les Yanomami depuis des décennies. Même si ces terres ont été ainsi sanctuarisées, les préoccupations ont repris de plus belle avec l’arrivée au pouvoir il y a un an du président d’extrême droite Jair Bolsonaro. Aucun mineur n’a cependant été conduit devant la justice. En l’espace de sept ans, 20 % de la population yanomami avait disparu. Yanomami: a casa, a floresta, o invisivel, «Amazonie – Le chamane et la pensée de la forêt», Le Mexique se rapproche de la légalisation de la marijuana, Le retour de Lula brouille les cartes pour la prochaine présidentielle au Brésil, Provisoirement disculpé au Brésil, l’ex-président Lula peut repartir à la conquête du pouvoir. Le contact avec l’invisible s’accompagne d’embrassades et de grands rires collectifs. Pendant cinq décennies, elle a photographié le peuple autochtone Yanomami, une tribu amère-indienne qui compte 33 000 personnes et vit dans 192 000 kilomètres carrés de forêt tropicale qui chevauchent les frontières du Brésil et du Venezuela. Des villages entiers sont morts… » L’écho est fort aujourd’hui, alors que le Covid-19 a commencé à toucher les Yanomami … « Naturellement, les Indiens n'ont rien compris à cela. Des maladies que nous ne connaissions pas vont faire leur apparition. Aujourd’hui, leur population totale est estimée à 38.000 personnes. Beaucoup de Yanomami sont tombés malades, sans secours ni médecins. Au Venezuela, ils vivent dans la réserve de biosphère de l’Alto Orinoco-Casiquiare, dont la superficie est de 8,2 millions d’hectares. Le timbó est un poison utilisé pour pêcher lors des sorties de pêche collectives. Tout notre environnement sera anéanti et nous avec. Maintenant ils peinent à survivre car le gouvernement ne les protège pas des invasions criminelles, des attaques et des maladies. La situation au Venezuela est très grave et depuis plusieurs années des Yanomami sont empoisonnés et exposés à de violentes attaques. Les histoires yanomami comme celle-ci ne sont pas que des inventions, mais plutôt une réflexion sur de profondes angoisses et des tensions fondées sur des faits réels. En 2018, les Yanomami ont demandé aux autorités d’enquêter des signalements indiquant que deux Moxihatetea auraient été assassinés par des travailleurs miniers. «Il ne s’intéressait pas à moi, fille de cette femme qui l’avait quitté. Les nazis l’occupent en 1944. Une maloca yanomami. Situé à la frontière amazonienne, le territoire yanomami est la plus grande réserve indigène du Brésil, avec 96.000 km2 où vivent près de 27.000 personnes. En Amazonie brésilienne, chez les Yanomami, c’est en avril dernier que la pandémie du Covid-19 a fait sa première victime : Alvanei Xirixana, un étudiant âgé de15 ans. © Guilherme Gnipper Trevisan/FUNAI/Hutukara. «Je me sentais à la maison»: en vous racontant les huit premières décennies de son existence, Claudia Andujar s’arrête de temps à autre pour ponctuer son récit avec cette formule. Claudia retourne en Suisse avec sa mère. Actu Latino est un site internet indépendant créé en 2010 qui a pour objectif d’aborder l’actualité des pays hispanophones d’Amérique Latine. Ambivalence: dans le Brésil de la dictature militaire (1964-1985), la joie vitale qui se dégage des premières photos prises par Claudia Andujar dans un village yanomami permet de contourner la censure frappant alors la représentation des natifs d’Amazonie. Sur les réseaux sociaux retrouvez nos actualités, inpirations, invitations et infos indédites. 1 Les Yanomami sont un peu moins de 30 000 – dont 14 000 au Brésil – et vivent sur une superficie d’environ 192 000 km², s’étendant des deux côtés de la frontière entre Brésil et Venezuela, sur des zones écologiques qui vont de la forêt amazonienne de plaine, dans les bassins de l’Orénoque et de l’Amazone, jusqu’à des régions franchement montagneuses. Cette substance étourdit les poissons qui remontent à la surface et que les Yanomami peuvent récupérer à l’aide de paniers. Projeté au cœur du rite, le spectateur se sent à la fois tout à fait ailleurs et complètement à la maison. Garçon yanomami dans la forêt amazonienne. Le chamane Davi Kopenawa Yanomami explique ce que signifie le projet de loi minière pour son peuple. Le gouvernement brésilien, pourtant signataire de la Convention 169 de L’OIT garantissant la propriété des peuples autochtones sur leurs terres, refuse de leur accorder ce droit. Ils sont beaux, décorés avec des plumes de perroquets, peints avec du roucou (pâte rouge extraite d’une baie). En 1939, alors que la jeune fille a huit ans, sa mère quitte le foyer conjugal. Comme les sols amazoniens sont peu fertiles, un nouveau jardin est défriché tous les deux à trois ans. Deux villages yanomami furent rayés de la carte des suites de maladies face auxquelles les Indiens n’avaient aucune immunité. Ils apprécient beaucoup le miel sauvage et en collectent plus de 15 types différents. Les Yanomami ont rapporté avoir aperçu des Yanomami non contactés, qu’ils appellent Moxihatetea, sur le territoire yanomami. Nous ne voulons pas de cette loi. La seule manière de découvrir la vérité est de mener une enquête approfondie et non d’effectuer de brèves visites de quelques hameaux. L’aire centrale est utilisée pour des activités telles que les cérémonies, les fêtes et les jeux. Ils sont extrêmement vulnérables à la propagation de maladies véhiculées par des étrangers. ». Les Moxihatetea vivraient dans la partie du territoire yanomami qui compte la plus forte concentration d’orpailleurs clandestins. La rédaction a donc choisi ce graffiti photographié au Brésil, qui met à l’honneur un peuple emblématique (les Yanomami), une couleur qui ne l’est pas moins (le rose) 1 et, surtout, un concept dont le besoin se fait aujourd’hui cruellement sentir : celui de respect. Ce qui n’a jamais été un problème dans mon travail avec les Yanomami.» Contraste: «Lorsque j’avais montré à une revue mon tout premier travail avec des Indiens, réalisé chez les Karajá de l’île de Bananal, la rédaction n’en avait pas voulu, parce qu’à ce moment-là, dans la société brésilienne, une femme qui allait seule chez les Indiens, ce n’était pas accepté.», La joie qu’on voit éclater dans les photos prises au début des années 70 chez les Yanomami n’est pas – on s’en doute – la condition de tous les Amazoniens. - Envoyez un mail au gouvernement brésilien pour lui demander de mettre un terme à l’exploitation minière et à la destruction sur le territoire yanomami. Ils constituent un ensemble linguistique et culturel divisé en quatre sous-groupes parlant des langues mutuellement intelligibles. Quand ils descendent du ciel, ils paraissent briller. Le chamanisme est une pratique qui remonte à … Le peuple yanomami a lancé une campagne mondiale pour expulser 20 000 chercheurs d’or de leurs terres alors que la pandémie de coronavirus bat son plein.. Trois Yanomami sont morts de la Covid-19 et des dizaines d’autres sont infectés. Sa mère, Neuchâteloise de Montmollin, quitte la Suisse «pour travailler et connaître le monde». Elle est notre héritage : un héritage qui nous protège. WWF : la face cachée du panda dévoilée pour la première fois dans un documentaire sur France 2, Davi Kopenawa, leader et chamane yanomami, entouré d’enfants. Suite aux contact et aux interactions plus fréquents avec des personnes venues de l’extérieur et parce qu’ils sont confrontés à de graves attaques contre leurs droits, les Yanomami ont formé des organisations régionales pour défendre leurs droits. «C’était la première fois qu’ils avaient un contact avec une femme qui n’était pas yanomami. Davi Kopenawa a déclaré : « Il y a de nombreux Indiens isolés. Les chamanes contrôlent ces esprits en inhalant une poudre psychotrope appelée. Les Yanomami se nourrissent également de noix, de crustacés, et de larves d’insectes. Mais ces équipées dans le territoire du mythe, propulsées par le rituel et les substances psychotropes, apparaissent en même temps parfaitement intégrées dans la vie ordinaire: le végétal exubérant, le cadre bâti des maisons, le lien social et émotionnel qui noue le groupe. La pêche est pratiquée indifféremment par les hommes et les femmes. Le 25 septembre, l'organisation nationale des Yanomami, HORONAMI, a publié sa déclaration finale publique sur la question des mineurs clandestins brésiliens dans la … Bien que chaque communauté se considère comme autonome sur les plans politique et économique, elles entretiennent … Les communautés se rendent mutuellement visite. Envoyée en reportage dans la forêt avec l’interdiction explicite de photographier des Indiens, la reporter revient avec des instantanés étonnants de ce peuple qui vit sans contacts avec la modernité nationale. Le monde des esprits représente un aspect essentiel de la vie des Yanomami. Bien que la chasse représente seulement 10 % de l’alimentation des Yanomami, c’est une activité hautement valorisée qui, parmi les hommes yanomami, constitue la qualité la plus prestigieuse.